Lexique

de tiptip

L’Aide à La Complémentaire Santé est un dispositif d’aide mis en place par l’Etat pour permettre aux ménages à faibles revenus (mais qui sont trop élevés pour bénéficier de la CMU-C) d’accéder à une complémentaire santé.

Un bénéficiaire de l’ACS n’est pas soumis aux dépassements d’honoraires et est dispensé de l’avance des frais de santé.

Tu n’es pas éligible à l’ACS ? Nos contrats de complémentaire santé tiptip sont fait pour vous.

Consultez nos offres : Etudiants / Freelance

La loi indique que toute personne qui réside et travaille en France doit avoir une Assurance Maladie Obligatoire. Celle-ci couvre tout ou partie des dépenses liées à la maladie, à la maternité et aux accidents. Elle prend la forme de contrats collectifs dans le secteur privé depuis 2016. Ce sont les Caisses de Sécurité Sociale qui dispense ce genre de couverture (CPAM, CPAM des indépendants, MSA, …)

L’Assurance Maladie Complémentaire est proposée en complément de l’assurance Maladie Obligatoire. C’est ce type d’assurances que propose tiptip dans les offres santé (Etudiants / Freelances)

L’automédication est une pratique consistant à se soigner soi-même pour des troubles peu importants avec des médicaments pris en pharmacie sans prescription. Plus de détails sur notre fiche automédication tiptip.

Les ayants-droits sont les personnes qui bénéficient des mêmes prestations que le titulaire du contrat. Elles peuvent-être :

  • Le conjoint,
  • Le concubin ou le partenaire lié par un PACS,
  • Les enfants sous certaines conditions,
  • Les ascendants, descendants,
  • N’importe quelle personne à charge qui réside au moins depuis 1 an chez l’assuré (un seul ayant droit est accepté à ce titre).

Il s’agit d’un tarif de référence pour que l’AMO détermine le montant de son remboursement.

L’assurance complémentaire (AMC) peut compléter voire renforcer cette base de remboursement sur certaines dépenses, cela dépendra du contrat souscrit.

Cette carte verte qui ressemble à une carte de crédit indique les droits du titulaire ou de ses ayants-droits aux prestations du régime obligatoire. Elle permet d’informatiser les transmissions entre les professionnels de santé et l’organisme d’assurance maladie (Caisses de Sécurité Sociale). Cela simplifie tes démarches en supprimant les papiers.

Prestation permettant d’accueillir un patient dans une chambre individuelle. Elle ne fait pas partie des dépenses remboursées par l’AMO sauf dans certains cas. Souvent, les assurances complémentaires vont donc rembourser ce type de dépense.

Acte de chirurgie réalisée sans hospitalisation. Le patient arrive, se fait opérer et repart le jour-même.

On distingue les professionnels de santé conventionnés des non-conventionnés du fait qu’ils adhèrent à des conventions nationales avec l’organisme d’assurance maladie obligatoire ou complémentaire. Les professionnels s’engagent à respecter des tarifs de convention et les organismes s’engagent à rembourser les dépenses à la hauteur du tarif de convention. Cela profite généralement aux clients-bénéficiaires de ce genre de contrat.

La Couverture Maladie Universelle est un dispositif ouvert aux citoyens résidents français leur permettant d’accéder à des soins. Il est à destination des foyers aux revenus les plus faibles.

La Couverture Maladie Universelle Complémentaire est gratuite. Elle permet d’accéder à des soins dans le cadre du parcours de soins, sans dépense à charge et sans avance de frais. Elle est accordée pour un an sous conditions de ressources.

Une personne dont les revenus sont légèrement supérieurs à ceux permettant de bénéficier de la CMU-C peuvent faire une demande d’Aide à l’Acquisition d’une Complémentaire de Santé (ACS).

Montant dû par l’assuré en contrepartie des garanties et des services proposées par l’organisme d’assurance maladie complémentaire. Un contrat d’assurance lie les 2 parties.

Voir aussi Assurance Maladie Complémentaire.

Part des honoraires qui dépassent la base de remboursement de l’assurance maladie obligatoire et qui n’est jamais remboursé par celle-ci.

Ce sont le total des dépenses engagées par une personne pour ses prestations de santé.

Le devis est un document qui présente les soins ou prestations proposées par un professionnel. Il permet d’estimer à l’avance le montant total des dépenses.

Quand une personne est hospitalisée pendant 24h ou plus elle doit s’acquitter d’un forfait de participation aux frais d’hébergements et d’entretien.

Un médecin traitant est un médecin choisit et désigné par un patient pour assurer le suivi de son dossier médical.

A partir de ses 16 ans, tous les bénéficiaires d’une couverture maladie sont invités à choisir un médecin traitant, ce qui leur permet de s’inscrire dans un parcours de santé coordonné. On peut désigner un médecin traitant auprès de sa caisse d’AMO, à tout moment. Libre au médecin d’accepter la demande.

Il n’y a pas d’obligation de passer chez son médecin traitant pour consulter un Psychiatre (pour un jeune de 16 à 25ans), un Stomatologue, un Gynécologue ou un Ophtalmologue.

La Norme Ouverte d’Echanges Maladie avec les Intervenants Extérieurs est le nom donné au système de télétransmission automatisé. Elle facilite les échanges entre AMO et AMC et simplifie le remboursement pour les bénéficiaires.

En clair, si tu en bénéficies tu n’as plus à envoyer tes décomptes papier à ta complémentaire.

Il s’agit du circuit à utiliser pour bénéficier d’un suivi médical personnalisé et remboursé normalement, sans pénalités. L’élément central de ce circuit est le médecin traitant.

Les étapes du parcours sur ameli.fr.

Montant restant à charge de l’assuré après remboursement de l’AMO et de l’AMC si l’assuré a souscrit à cette dernière et dans la limite de ses garanties.

Terme qui désigne l’ensemble des médecins généralistes et spécialistes qui pratiquent les honoraires fixés par convention avec la Sécurité Sociale. Ils ne peuvent pratiqués des dépassements d’honoraires sauf cas particulier.

Un médecin conventionné secteur II est libre du montant de la facturation de ses honoraires ainsi que de ses dépassements d’honoraires « avec tact et mesure ».

Dans ce cas les dépassements d’honoraires ne sont pas pris en charge par l’AMO mais peuvent l’être par l’AMC.

Les médecins de secteur III sont dits « hors convention »

Ensemble des actes de prévention et de premiers soins apporté par un chirurgien-dentiste.

Le souscripteur est la personne qui souscrit un contrat d’assurance, c’est à dire qui signe les différents documents du contrat d’assurance (devis d’assurance, conditions particulières) et qui s’engage à payer les cotisations dues à l’assureur.

Le souscripteur n’est pas obligatoirement l’assuré : il peut souscrire un contrat d’assurance pour son propre compte, ou pour celui d’autres personnes indiquées aux conditions particulières.

Couverture de santé supplémentaire destinée à compléter ou renforcer les garanties d’un premier contrat de complémentaire santé.

C’est le taux appliqué par l’Assurance Maladie Obligatoire sur la base de remboursement pour déterminer la somme remboursée. Le taux varie en fonction des prestations ou des produits à rembourser.

Le ticket modérateur est la part des frais médicaux restant à la charge de l’assuré. C’est la différence entre la base de remboursement et le montant remboursé par le régime obligatoire. Il est généralement pris en charge par la complémentaire santé. Cependant, il ne comprend pas la participation forfaitaire et les dépassements d’honoraires qui constituent le reste à charge.

Système de paiement qui évite à l’assuré l’avance de ses frais de santé auprès des professionnels de santé. Pour cela il est nécessaire d’avoir sa carte vitale (pour le Régime Obligatoire) et sa carte de Tiers-Payant (Pour la complémentaire santé) et de les présenter aux professionnels de santé.

Les contrats tiptip bénéficient du tiers-payant, ça évite les papiers et simplifie les démarches.